Sony, Consoles de jeu Microsoft Talk nouvelle génération

Voici ce lien pour consulter gratuitement votre rapport Top 101 CE Retailers.

Cette semaine, tout est question des deux grands joueurs. Sony et Microsoft.

La guerre sans fin contre les consoles a gagné quelques créneaux cette semaine, les deux sociétés abandonnant les détails de leurs projets pour la prochaine série de systèmes de jeu.

Nous allons commencer avec Microsoft. Bien que le fabricant de la Xbox ne soit pas prêt pour une console véritablement nouvelle génération, du moins dans un proche avenir, Microsoft a officiellement dévoilé sa nouvelle Xbox One S All-Digital Edition. Disponible en précommande maintenant, la console à 250 $ arrivera dans les magasins le 7 mai. Outre le retrait du lecteur Blu-ray, les utilisateurs ne remarqueront aucune différence majeure entre cette console et la console originale One S, sortie en 2016. Et c'est parce qu'il n'y en a pas. Tout ce qui concerne la nouvelle console, qu’il s’agisse du processeur graphique, du processeur, de la taille, de la forme et de la couleur, est identique.

Jeff Gattis, directeur général du marketing des plateformes et des appareils de Micrsoft, a expliqué que la société ne cherchait pas à amener les consommateurs à une expérience de jeu entièrement numérique avec la nouvelle console. Ils cherchent plutôt à répondre aux besoins d’un type de client différent, celui qui préfère télécharger et diffuser des jeux plutôt que d’acheter un support physique. C’est 2019 après tout.

À Sony. La société mère de PlayStation n’est pas encore prête dans un an avant d’annoncer officiellement sa console véritablement nouvelle génération, mais cela ne l’a pas empêché de jeter toutes sortes de lumières sur cet appareil, qui s'appellera probablement la PlayStation 5.

Mark Cerny, l’architecte système principal de la PlayStation 4, s’est assis cette semaine pour un entretien exclusif avec Wired, où il a détaillé presque tout ce qui se passait dans la prochaine console de la société. En termes simples, la PlayStation 5 va devenir la véritable bête d'une machine. Il fonctionnera sur le processeur AMG de troisième génération d'AMD, doté de processeurs et de GPU mis à niveau, prenant en charge les graphiques 8K et offrant une compatibilité ascendante, du moins avec les jeux PlayStation 4.

La nouvelle console de l’interview de Cerny se démarque toutefois: une expérience audio améliorée et l’ajout d’un disque SSD. Sur le plan audio, Cerny a déclaré que Sony utiliserait la puissance de traitement améliorée pour offrir une présentation audio 3D. Bien que ce soit l'idéal dans le cas d'un casque, l'expérience permettra essentiellement à l'utilisateur de profiter du son, ce qui le rendra plus conscient de l'espace et immergé dans le jeu.

Ce qui excitera encore plus la communauté des développeurs de jeux, c’est l’ajout d’un disque dur à semi-conducteurs dans la PlayStation 5, selon la rumeur. Selon Cerny, c’est l’une des fonctionnalités les plus demandées que Sony semble prêt à offrir. Les disques SSD sont aujourd'hui la norme sur les ordinateurs portables à petit budget et sont essentiels pour permettre à ces périphériques de fonctionner en douceur et à un rythme relativement rapide. Sony, et Microsoft d'ailleurs, proposent des disques SSD externes pouvant améliorer les temps de chargement. Mais tous les disques SSD ne sont pas créés égaux et, sachant cela, Sony envisage de créer quelque chose d'un peu plus personnalisé pour sa console de nouvelle génération. Le résultat final sera une réduction spectaculaire des temps de chargement pour les joueurs.

Les détails sur les prix possibles ou une date de sortie cible restent à voir, mais tout à coup, nous nous sentons beaucoup plus proches du lancement d'un PS5 que jamais auparavant, alors restez à l'écoute pour plus d'informations dès qu'il sera disponible.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*